Rechercher dans ce blog

lundi 6 juin 2016

Ils braquent un McDonald's, le GIGN dîne à l'intérieur !

Ils braquent un McDonald's, le GIGN dîne à l'intérieur !

Dimanche 5 juin 2016, deux hommes ont braqué un McDonald's, dans la périphérie de Besançon (Doubs). Des membres du GIGN étaient aux premières loges, en train de dîner !





Des clients ont cru à un attentat. Dimanche 5 juin 2016, peu avant 21 heures, deux hommes, âgés d’une vingtaine d’années, ont braqué le McDonald’s d’École-Valentin, dans la périphérie de Besançon (Doubs). L’un, muni d’un fusil de chasse, a tiré plusieurs coups à l’extérieur du restaurant. Au bruit des détonations, les clients ont pris panique, rapporte l’Est Républicain.

Des membres du GIGN dînaient au McDonald’s

C’est un braquage, tout va bien se passer, auraient-ils crié, avant de se faire remettre le contenu des caisses. Un coup de feu aurait été tiré dans le plafond, précise France Bleu Besançon, qui cite le gérant du fast-food, provoquant la fuite de la plupart des clients. Mais, pas de chance : parmi la dizaine de clients restés attablés, figuraient des membres du GIGN. En civil, certes, mais armés. Les gendarmes d’élite ont laissé le braquage se dérouler, avant de courser les deux malfaiteurs, partis à pied, à leur sortie du restaurant.

Le complice prend la fuite, avant de chuter

Rattrapés sur le parking, les militaires leur ont ordonné de se rendre. Mais l’homme équipé du fusil de chasse s’est tourné vers les militaires. Ces derniers ont ouvert le feu et touché le malfaiteur au ventre, qui est tombé par terre. Son complice a tenté de prendre la fuite, avant de chuter dans un escalier.

Des salariés blessés

L’Est Républicain rapporte qu’une quinzaine de salariés étaient présents au moment des faits. Quelques-uns auraient été blessés, dans la panique, quand les coups de feu ont été tirés. Le bilan des pompiers fait, lui, état de trois blessés. Selon les informations de nos confrères, le braqueur blessé aurait été opéré dans la nuit et serait hors de danger.
www.experts-access.com